3. Conseils & informations pour votre voyage

Problèmes rencontrés

Les autorités israéliennes contrôlent toutes les entrées à la frontière de la Palestine, et des visiteurs qui arrivaient à ces postes frontaliers ont été interdits d’entrée par les autorités israéliennes dans le passé. Cependant, pour d’autres visiteurs le passage a été possible par n’importe laquelle de toutes ces entrées.

Bien que les autorités israéliennes nient avoir une politique de refus d’entrée envers toutes les personnes associées au Mouvement International de Solidarité (ISM), les visiteurs qui s’identifient comme volontaires de l’ISM auprès du personnel des autorités frontalières israéliennes se voient presque uniformément refuser l’entrée par les autorités israéliennes. Les autorités israéliennes refusent aussi souvent l’accès à d’autres militants des droits humains, au personnel des ONG, et aux individus exprimant le souhait de rendre visite à des Palestiniens, dans les Territoires occupés, ou exprimant leur sympathie pour la situation désespérée des Palestiniens.

Les visiteurs venant en solidarité avec le peuple palestinien et/ou pour soutenir la résistance palestinienne non-violente sont donc confrontés à une situation difficile. S’ils informent des objectifs de leur visite le personnel de la frontière israélienne, et admettent une quelconque association avec l’ISM, ils seront plus susceptibles de se voir refuser l’entrée. S’ils formulent d’autres raisons pour leur visite, ils peuvent aussi être accusés de mentir aux autorités israéliennes et se voir l’entrée refusée pour cette raison.

Face à ce dilemme, certains militants choisissent de ne pas parler de leurs objectifs d’activistes, et de donner à la place d’autres raisons de leur visite, comme visiter la Terre Sainte, rendre visite à un ami israélien, faire du tourisme, etc. Ces militants détaillent généralement un plan clair de leur visite, y compris les endroits où ils resteront en Israël, ainsi que les noms, adresses et numéros de téléphone des personnes auxquelles elles rendront visite (sans parler des rencontres avec les Palestiniens).

Avoir sur vous de la documentation ou des objets liés à la solidarité avec les Palestiniens vous conduira probablement à un refus d’entrée de la part des autorités. Il est probable que votre bagage soit fouillé lorsque vous arriverez à l’aéroport ou à la frontière. En transportant simplement des objets liés aux Palestiniens et à la Palestine, vous vous risquez beaucoup plus à des interrogatoires prolongés et, finalement, à un refus d’entrée.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s